1. Choisir entre chauffage électrique et chauffage au bois

Le chauffage électrique se confirme trois fois plus efficace que le chauffage au gaz. Bien entendu, les émissions de gaz à effet de serre ne sont pas impliquées.

L’intérêt écologique et la facilité d’installation sont les principaux atouts d’un chauffage électrique. La bataille s’annonce rude avec ceux qui regardent la technologie autrement. Les fortes critiques voient le chauffage électrique comme une absurdité thermodynamique développée pour rentabiliser le programme nucléaire.

Il s’avère nécessaire de confirmer les avantages et les inconvénients fondamentaux relatifs au chauffage électrique. Reconnaitre les risques encourus par un pays qui décide de produire entièrement son électricité avec des énergies renouvelables devient une base fondamentale pour statuer d’emblée le choix entre le chauffage électrique et le chauffage au bois.

Les comparaisons de l’électricité avec diverses énergies

Le chauffage électrique produit moins d’émission de CO2 et tend à optimiser la qualité de l’environnement en comparaison avec le chauffage à fioul, au gaz ou au charbon. Par ailleurs, le chauffage électrique est associé à une électricité renouvelable. Dans certains cas, la chaleur solaire ou géothermique peut être un complément très utile au chauffage électrique.

De son côté, le chauffage au bois occasionne des oxydes d’azote et des composés organiques volatiles difficiles à supprimer et à maîtriser. Le cas des grosses installations comme le chauffage urbain en est une exception. Pour ce type de chauffage, l’essentiel repose également sur la provenance du bois à brûler.

L’étude effectuée sur la comparaison du coût entre le chauffage électrique et le chauffage au gaz éclaircira les doutes sur le coût présumé élever d’un chauffage électrique. La base de l’étude sera statuée avec une consommation de 20 000 kWh/an. Il faudra se conformer aux tarifs réglementés du gaz et de l’électricité et tenir en compte des investissements en chaudière et radiateurs. Ces installations sont prévues disposer d’une durée de vie estimée à dix ans.

Avec un investissement en matériel de 500 Euros, la dépense annuelle confirmera un coût de 1 650 € pour le chauffage au gaz. Par contre avec 75 Euros d’investissement pour un chauffage électrique, il faudra compter une dépense annuelle de 2250 Euros pour l’électricité.

L’électricité est l’énergie de chauffage coûte le plus cher en devançant le coût du gaz, fioul et bois en termes de coûts d’utilisation.

Ces constatations ne prennent pas en compte les émissions de CO2. Mais à confort égal, le chauffage électrique est assurément moins gourmand en énergie que le chauffage au gaz.

Dans certains pays où l’électricité représente 11 % de la consommation de chauffage, on constate que l’électricité peut chauffer 31 % des logements contre 33 % pour le chauffage au gaz. En d’autres termes, le chauffage électrique est près de trois fois plus efficace que le chauffage au gaz !

Avec une meilleure efficacité énergétique des logements chauffés à l’électricité, les maisons chauffées électriquement dépensent 51 kWh/m2/an par rapport à celles chauffées au gaz avec une dépense de 136 kWh/M2/an. Cette différence peut être due à une meilleure isolation thermique des logements. Mais l’isolation thermique enregistre uniquement le quart de la différence de coût entre les deux systèmes de chauffage. Les facteurs techniques composés par la programmation individuelle de chaque radiateur ainsi qu’une très faible inertie thermique sont reliés à l’utilisation du chauffage électrique et améliorent par conséquent ses rendements.

Produit par des énergies renouvelables, le chauffage électrique détiendrait le meilleur record des chauffages avec la nuance que le chauffage par pompe à chaleur pourrait se révéler supérieur à celui par convecteurs ou par chauffage à inertie thermique. Les pompes à chaleur consomment nettement moins d’électricité que les convecteurs. Par contre, ils coûtent nettement plus cher.

Un confort thermique certain, incontestable avantage des radiateurs électriques

Les radiateurs électriques sont souvent réputés inconfortables et ne sont pas l’idéal. Pour bien d’utilisateurs, le radiateur électrique se présente souvent comme un grille-pain qui enchaîne des cycles « marche-arrêt » et chauffe uniquement une espace limitée à quelques mètres uniquement autour. La consommation représente un coût bien élevé alors que le confort n’est pas au top. Mais il ne s’agit pas de considérer tous les radiateurs électriques comme des radiateurs à éviter. D’autres catégories des radiateurs électriques peuvent entraîner une consommation d’électricité bien gérée et surtout variable.

A titre d’exemple, les radiateurs à inertie sont des radiateurs électriques efficaces. Ces machines sont constituées d’une résistance électrique plongée dans un corps de chauffe solide ou liquide et souvent revêtu d’aluminium. Ce type de radiateur permet un chauffage plus agréable qu’un convecteur classique. Il présente trois atouts non-négligeables.

Le radiateur à inertie et ses avantages

Entrant dans la catégorie des radiateurs à chaleur douce, le radiateur à inertie transmet une chaleur douce et homogène. Le fonctionnement du chauffage s’effectue par brassage d’air. Le chauffage s’effectue par contact avec le radiateur et rayonne par rayons infrarouges. Ce processus est tout à fait sécurisé et ne comporte aucun danger.

Le radiateur à inertie dispose des qualités primordiales d’un chauffage central par l’homogénéité et la douceur de la chaleur produite. Ce rayonnement par infrarouge est la plus importante phase dans un radiateur à inertie. Une sensation agréable de chaleur se dégage pour imprégner l’espace à chauffer. Ce rayonnement par infrarouges réchauffe agréablement les corps et les objets. La convection réchauffe uniquement l’air ambiant. Une sensation agréable de chaleur produite directement est émise, et est similaire à la sensation par les flammes des bûches d’une cheminée. Un appareil à inertie permet de chauffer l’espace avec un chauffage agréable et homogène

La sensation de chaleur est bien différente quand elle est uniquement transmise par convection. L’air chaud monte et les degrés de la température sont différents de haut en bas de la pièce. Une couche de chaleur se forme ainsi. Avec ses multiples atouts, l’inertie forme le trait caractéristique principal de ce chauffage. Son corps de chauffe liquide est particulièrement composé de fonte ou de pierre volcanique. Il est ainsi capable d’accumuler de la chaleur pour la restituer pendant plusieurs heures L’appareil fonctionne même s’il est éteint. L’appareil gagne également un avantage majeur en limitant le nombre de déclenchements du radiateur.

Vos dernières recherches sur 1. Choisir entre chauffage électrique et chauffage au bois : puissance chauffage par m2 Aubervilliers, chauffage cheminée, sauter chauffage 77550, dépannage plomberie paris, installation chaudière vaillant Paris 19 75019, radiateur chauffage central gaz, ideal standard chauffage Quincy-Voisins 77, changement chaudière chaffoteaux, cout installation chauffage central La Celle-Saint-Cloud , chauffagiste pas cher, chauffage solaire maison 91540, chauffage à condensation, entretien chaudière Mormant 77720, formation plombier chauffagiste, chauffage par le sol prix L’hay-Les-Roses 94, plombier chauffagiste